News & Updates from Niagara Health

Share This Page

TOUS SOLIDAIRES : Soutenir notre équipe pendant cette période d’incertitude

Posted May 5th, 2020

TOUS SOLIDAIRES : Soutenir notre équipe pendant cette période d’incertitude

Voici un autre article d’une série dans laquelle nous mettons en vedette des membres de l’équipe de Santé Niagara et le travail qu’ils font à l’appui de notre réponse à la pandémie de COVID-19. Nous vous présentons Sandy Harte, infirmière spécialisée en mieux-être.

Ce sont les inconnus liés à la COVID-19 qui inquiètent Sandy Harte le plus – tant sur le plan personnel que professionnel.

La petite-fille de Sandy, qui est née en janvier, a besoin d’évaluations de suivi, lesquelles se font par Skype, et elle pourrait aussi avoir besoin d’une opération. « Il m’est parfois difficile d’offrir un soutien à ma fille qui s’en fait pour son nouveau bébé, explique Sandy. Si ma petite-fille avait besoin d’une opération, comment cela se passerait-il en cette période de pandémie? »

Sandy fait partie de l’équipe de santé et sécurité au travail de Santé Niagara, qui s’emploie à protéger le personnel et les médecins durant la pandémie. L’équipe a comme tâche de faire un suivi auprès des membres du personnel de Santé Niagara qui auraient pu être exposés à la COVID-19, de prendre les dispositions nécessaires pour qu’ils subissent un test de dépistage, de les informer de leur résultat et de les soutenir tout au long du processus. « Je sympathise avec chacun des membres de l’équipe avec qui je parle, indique Sandy. J’essaie de donner de l’espoir aux gens. Mais, il y a tellement d’inconnus entourant ce virus. »

Sandy, qui compte plus de 32 années d’expérience en qualité d’infirmière autorisée, a occupé toutes sortes de postes. Elle travaille habituellement comme infirmière spécialisée en mieux-être à l’appui du bien-être physique et mental du personnel. Durant la pandémie, son travail a fait un virage vers la santé au travail, mais le soutien qu’elle procure en tant qu’infirmière spécialisée en mieux-être s’intègre à ce rôle.

De quelles façons votre rôle a-t-il changé durant la pandémie?

En cette période de pandémie, je me retrouve encore à offrir un soutien sur le plan du bien-être mental étant donné que les gens sont inquiets. Cependant, je me consacre davantage à l’aspect santé au travail. Nous prenons les dispositions nécessaires pour que les membres du personnel qui présentent des symptômes de la COVID ou qui ont été exposées à la maladie puissent subir le test de dépistage. Quand il y a une éclosion dans une unité de l’hôpital, nous faisons un suivi auprès des membres du personnel et des médecins qui auraient pu avoir été exposés à une personne infectée par le virus. Je les appelle pour les informer de leur résultat au test, et je leur fournis un soutien, que le résultat soit positif ou négatif.

Comment détermine-t-on les membres du personnel qui auraient pu avoir été exposés à la COVID-19 à l’hôpital?

Nous déterminons qui a eu des contacts avec le patient ou le membre du personnel infecté. Nous revoyons tous les horaires pour repérer tous les contacts potentiels. Si c’est un membre du personnel qui a reçu un diagnostic positif, nous l’appelons pour lui demander s’il se souvient d’avoir été en contact avec des personnes qui ne portaient pas d’équipement de protection individuelle. C’est ce qu’on appelle un lien épidémiologique. Nous appelons toutes les personnes qui ont peut-être été en contact avec le cas. Selon le type d’exposition et les symptômes, les recommandations pourraient comprendre l’auto-isolement, la surveillance des symptômes et la réalisation d’un test de dépistage, s’il y a lieu. Nous épaulons les membres du personnel du début à la fin et nous les appelons régulièrement pour voir comment ils vont. Nous collaborons étroitement avec notre équipe de prévention et de contrôle des infections et le Bureau de santé de la région de Niagara.

Décrivez une journée type durant la pandémie.

Nous travaillons de longues heures; notre journée commence habituellement à 8 h et peut se terminer vers 21 h. Nous restons au bureau jusqu’à ce que nous ayons appelé tous les membres du personnel qui attendent leur résultat. Nous répondons aussi à leurs questions générales et à leurs inquiétudes concernant la COVID, qu’ils nous les envoient par l’entremise de la ligne info-dépistage pour le personnel ou directement au Service de santé et sécurité au travail. Nous tâchons de répondre aux gens le plus rapidement possible. 

Sur le plan professionnel, quel est l’aspect le plus difficile du travail pendant la pandémie?

Ce qui est très difficile, c’est de rester au courant de tous les changements qu’on apporte aux directives sur la meilleure façon de soutenir notre personnel. Chaque jour, il faut apporter un certain nombre de changements pour respecter les pratiques exemplaires et faire ce qu’il y a de mieux pour l’organisme et les employés. À mesure que nous en apprenons sur la COVID, nous adaptons notre réponse à la situation. Notre travail, c’est d’aider le personnel à comprendre les changements.

Comment vous y prenez-vous pour atténuer l’inquiétude des gens?

Nous sommes tous touchés par la COVID d’une façon ou d’une autre. En tant qu’infirmière spécialisée en mieux-être, chaque jour, j’aide les gens à surmonter leur peur en leur rappelant que celle-ci n’est pas « une chose concrète », mais bien une émotion. Une émotion peut changer. Parfois, je dois me rappeler cette vérité (en ce qui a trait à ma petite-fille). Pour m’aider à remettre cette émotion en perspective, je me dis tout simplement que les professionnels de la santé font de leur mieux et que je dois avoir confiance dans les processus.

Décrivez le travail avec votre équipe.

Nous avons une équipe formidable. Tout le monde travaille ensemble. Les membres de l’équipe de haute direction, les directeurs et les gestionnaires encouragent sans cesse l’équipe. Nous sommes tous solidaires et c’est vraiment une équipe phénoménale.

Cliquez sur le bouton « Tous solidaires » ci-dessous pour découvrir d’autres membres de notre équipe.

Niagara Health System