News & Updates from Niagara Health

Share This Page

TOUS SOLIDAIRES : « Les patients sont tout pour moi »

Posted Jun 10th, 2020

TOUS SOLIDAIRES : « Les patients sont tout pour moi »

Voici un autre article d’une série dans laquelle nous mettons en vedette des membres de l’équipe de Santé Niagara et le travail qu’ils font à l’appui de notre réponse à la pandémie de COVID-19. Nous vous présentons Deanna Hannigan, aide en diététique à notre emplacement Douglas Memorial à Fort Érié.

C’est plus que de la nourriture que Deanna Hannigan offre aux patients quand elle leur apporte un repas dans leur chambre à notre emplacement Douglas Memorial à Fort Érié.

En effet, Deanna, aide en diététique au sein de l’équipe des Services alimentaires à Santé Niagara, égaye leur journée et les fait sourire.  

« Ils sont tout pour moi. Je me soucie beaucoup d’eux, explique Deanna, qui fait partie de l’équipe de Santé Niagara depuis 15 ans, les neuf premières années en qualité de préposée aux services de soutien à la personne et les six dernières, en tant que membre de l’équipe des Services alimentaires. Quand je les installe pour manger, que je bavarde avec eux et que je les vois sourire, c’est tellement gratifiant. »

Deanna a toujours pris le temps de socialiser avec les patients lorsqu’elle apporte leur repas. Cependant, pour elle et les autres membres de l’équipe des Services alimentaires, c’est encore plus important de le faire durant la pandémie puisque les visites sont interdites.

L’équipe des Services alimentaires, qui prépare et sert environ 3 000 repas par jour aux patients de nos cinq emplacements, fait preuve de compassion de mille et une façons en cette pandémie.

Par exemple, certains des membres de l’équipe déposent des cartes sur les plateaux-repas pour faire savoir aux patients qu’ils pensent à eux en cette période difficile, tandis que d’autres envoient des colis surprises, comme des carrés au chocolat, des barres de crème glacée et du café, à leurs collègues qui travaillent dans les unités d’hospitalisation. C’est leur façon de remercier ces derniers des soins qu’ils prodiguent.  

Qu’est-ce qui est la plus grande différence dans votre travail en raison de la pandémie?

À part l’obligation de porter un masque, c’est le fait que les patients ne reçoivent pas la visite de leur famille. C’est un grand changement pour eux. Certains d’entre eux reçoivent habituellement la visite de leurs proches tous les jours. Quand je viens livrer leur plateau, j’essaie de passer un peu plus de temps avec eux afin d’agrémenter leur journée et de les faire sourire. Je prends le temps de parler avec eux et de socialiser. Ça fait du bien. Je sais que ça leur fait du bien aussi quand je les vois rire et sourire. C’est un emploi très gratifiant.  

De quelles autres façons vous et l’équipe égayez-vous les journées des patients?

Quand c’est l’anniversaire d’un patient, il y a sur son plateau une carte et un napperon pour marquer l’occasion. Habituellement, nous chantons aussi « bonne fête ». Nous soulignons toujours l’anniversaire des patients, mais, durant la pandémie, quand il y a un anniversaire, il arrive parfois que des proches viennent près de la fenêtre, dehors, pour pouvoir envoyer la main au patient. Notre équipe installe des affiches dans la fenêtre sur lesquelles on peut lire « Vous me manquez » et « Je vous aime ». C’est vraiment bien qu’ils puissent voir leur famille de cette façon. 

Décrivez l’équipe à l’emplacement Douglas Memorial?

C’est comme une famille ici. On travaille bien ensemble. On s’entraide. Les membres de l’équipe sont très compatissants. C’est un merveilleux endroit où travailler.  

Quel est l’aspect le plus difficile de la pandémie sur le plan personnel?

C’est de ne pas pouvoir voir mes petits-enfants, mes enfants et toute ma famille plus souvent. Parfois, je passe devant leur maison en voiture; je me tiens debout sur le trottoir et ils restent sur le balcon. Nous parlons et nous nous envoyons la main. Ma petite-fille de cinq ans se croise les bras contre le cœur et m’envoie des câlins. C’est difficile pour moi de ne pas pouvoir leur donner de vrais câlins. J’ai tellement hâte de pouvoir le faire.

Lisez d’autres articles « Tous solidaires » au sujet des membres de notre équipe ici.

Niagara Health System