Skip to content

Rendre visite à un patient

Share This Page

Dernière mise à jour :  le 14 janvier 2022

À mesure que le nombre de cas de COVID-19 augmente à l’hôpital et dans la communauté, il est important de maintenir un milieu sécuritaire pour le personnel, les médecins, les patients et les familles. Pour réduire la circulation dans l’hôpital et minimiser la propagation de la COVID-19, Santé Niagara met en place de nouvelles restrictions à l’égard des visiteurs, des personnes de soutien et des partenaires de soins essentiels.

À compter du mardi 28 décembre 2021 :

  • Les visiteurs ne sont plus permis;
  • Les partenaires de soins essentiels doivent être entièrement vaccinés et ne pourront se trouver au chevet d’un patient que si le séjour du patient dure au moins 7 jours;
  • Les personnes de soutien ne seront autorisées que dans des circonstances exceptionnelles.

Lignes directrices concernant les visiteurs, les personnes de soutien et les partenaires de soins essentiels

Patients hospitalisés :

Les partenaires de soins essentiels - désignés par le patient et l’équipe de soins au préalable - pourront se trouver au chevet de patients dont le séjour à l’hôpital dure sept jours ou plus. Ils devront présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19.

Les patients suivants peuvent avoir droit à une personne de soutien (âgée de 16 ans et plus qui peut les accompagner et les soutenir pendant leur séjour à l’hôpital) dans des circonstances exceptionnelles, qui seront déterminées par l’équipe clinique.

  • Patients en fin de vie
  • Enfants âgés de moins de 18 ans
  • Patients atteints d’une déficience cognitive, de démence ou d’une déficience sur le plan du développement
  • Les patientes à l’unité de travail et d’accouchement
  • Personnes accompagnées d’un défenseur des intérêts autochtones

Patients en consultation externe :

Les patients suivants peuvent avoir droit à une personne de soutien dans des circonstances exceptionnelles, qui seront déterminées par l’équipe clinique.

  • Enfants âgés de moins de 18 ans
  • Patients atteints d’une déficience cognitive, de démence ou d’une déficience sur le plan du développement
  • Patients ayant une déficience physique (p. ex. utilisent une marchette ou un fauteuil roulant)
  • Patients ayant reçu un diagnostic de cancer
  • Personnes accompagnées d’un défenseur des intérêts autochtones

Service des urgences/centre de soins d’urgence mineure :

Les patients suivants peuvent avoir droit à une personne de soutien dans des circonstances exceptionnelles, qui seront déterminées par l’équipe clinique.

  • Circonstances qui modifient profondément la vie
    • Traumatisme
    • Fin de vie
    • Complications en début de grossesse et fausse couche
    • Altération du niveau de conscience
  • Patients vulnérables
    • Enfants âgés de moins de 18 ans
    • Patients âgés de 80 ans ou plus
    • Patients atteints d’une déficience cognitive, de démence ou d’une déficience sur le plan du développement
    • Patients ayant une déficience physique (p. ex. utilisent une marchette ou un fauteuil roulant)
    • Patients pour lesquels la langue constitue un obstacle
    • Personnes accompagnées d’un défenseur des intérêts autochtones
  • Crise de santé mentale

Rendre visite à un résident à l’Unité de soins prolongés


Heures de visite : de 9 h à 19 h

Respectez toutes les lignes directrices mises en place par le ministère des Soins de longue durée.

Autres moyens de soutenir vos proches à l’hôpital


Personnes de soutien aux services des urgences et aux centres de soins d’urgence mineure ou pour les rendez-vous


Une personne de soutien, c’est une personne de 16 ans ou plus qui accompagne le patient et qui lui accorde du soutien pendant qu’il reçoit des soins. Elle vient à l’hôpital avec le patient et reste avec lui durant toute la durée de la visite.

Une personne de soutien peut accompagner un patient ou une patiente :

  • à un de nos services des urgences ou centres de soins d’urgence mineure; 
  • à un rendez-vous;
  • à l’Unité de travail et d’accouchement. 

Pour en apprendre plus long à ce sujet, appelez directement l’unité où le patient reçoit des soins ou appelez le standard au 905 378-4647 pour qu’on dirige votre appel à la bonne unité.


Partenaires de soins essentiels


Si le patient doit être hospitalisé pendant plus de sept jours ou subir une opération planifiée, il pourrait avoir droit à un partenaire de soins essentiels qui recevra la formation nécessaire pour faire partie de l’équipe de soins. Les patients doivent s’adresser à un membre de l’équipe de soins pour demander un partenaire de soins essentiels.

Lancé en janvier 2021, ce programme permet aux patients de désigner une ou deux personnes qui peuvent leur procurer un soutien sur le plan émotionnel, cognitif et physique en tant que membres de l’équipe de soins (une seule personne à la fois pourra se trouver au chevet d’un patient). Le partenaire de soins essentiels n’est pas un simple visiteur; il est considéré comme étant indispensable à la sécurité et au bien-être d’un patient hospitalisé. Le partenaire de soins essentiels peut aider de diverses façons, par exemple faciliter la prise de décisions, aider le patient à manger ou à accomplir d’autres tâches et informer le personnel et les médecins des changements dans le comportement du patient.

Apprenez encore plus.

Lorsque vous êtes dans l’hôpital, suivez nos lignes directrices visant la prévention et le contrôle des infections.

Toutes les personnes qui entrent dans l’hôpital doivent :  

Répondre à des questions de dépistage de la COVID-19;

Fournir leurs coordonnées aux fins de recherche des contacts;

Porter un masque en tout temps même si elles sont entièrement vaccinées.

Se laver les mains en entrant dans l’établissement, pendant leur séjour et en partant;

Pratiquer la distanciation en restant à 2 mètres (6 pieds) des autres et respecter les directives qui limitent le nombre de personnes dans les chambres, les ascenseurs et les aires communes;

Ne consommer aucune nourriture ou boisson dans l’hôpital;

Apporter seulement des articles essentiels aux patients, pas d’objets de valeur ni de plantes en pot (avec de la terre);

Porter l’étiquette qu’on leur a remise à un endroit bien en vue. L’étiquette montre que la personne a répondu aux questions de dépistage de la COVID-19 et lui permettra d’entrer dans l’hôpital et d’en sortir au besoin.

Niagara Health System